Dernière journée

avril 29, 2010

Aujourd’hui, le comité de course a prévu de jouer les quarts de finale puis dans la foulée le groupe argent, c’est-à-dire le notre. Pour l’instant le vent souffle très faiblement sur la rade. Nous attendons notre tour à terre en espérant pouvoir « matcher » au cours de la journée…

Pas de vent… pour l’instant

avril 27, 2010

C’est une brise légère, très légère qui a soufflé sur la rade de Hyères aujourd’hui. Ce manque de vent a empêché le comité de course de boucler le programme du jour. En ce qui nous concerne nous n’avons disputé aucun match, mais nous avons profité de notre stand-by pour tirer quelques bords sur notre Elliott. Cette petite navigation nous a permis de travailler la technique encore perfectible mais surtout de rester dans le rythme de la régate.  A demain…

Frustrées mais pleines d’espoir…

avril 26, 2010

« Oh non, les fichiers météo annoncent de la molle (des petits airs) pour cette SOF !!! » Voici ce que nous nous sommes dit toutes les trois en voyant les prévisions météo de la semaine. En effet, à ce jour nous comptabilisons plus d’heures d’entrainement dans le vent que dans les petits airs !! Rappelons que Laurence n’a que 30 jours de voile au compteur dont 2 jours de pétole: Aïe, aïe, aïe ça ne va pas être facile !!

Dimanche 25 avril:

Pour la première journée, nous devons courir  4 matches (contre les meilleures de notre poule) dans un vent de 4 à 6 nœuds. C’est avec une certaine appréhension que nous débutons notre Round Robin. En effet,  nous rencontrons pour notre premier duel l’équipage australien de Whitty. Après avoir pris un excellent départ gagnant, nous prenons la tête du match. Ne lui laissant aucune opportunité de retour, nous remportons notre 1er match et mettons un point dans notre escarcelle. C’est une victoire dont nous sommes  fières.

Ensuite, nous sommes confrontées à l’américaine Tulloch. Après un très bon départ, nous avons une dizaine de longueurs d’avance sur elle, ce qui est de bon augure pour la suite du match. Malheureusement une rotation de vent lui permet de revenir au contact, puis de prendre l’avantage. Nous perdons ce match. Dommage !!!

Notre troisième match est franco-français puisqu’il nous oppose à l’équipage d’Anne-Claire Le Berre (partenaire d’entrainement). Tout comme à l’entrainement nous lui mettons la pression lors de la phase de pré-départ et gagnons largement  le départ. Un très bon bord de près nous permet de passer la bouée au vent avec 6 longueurs d’avance. Mais sous spi c’est une autre affaire. Nous perdons des mètres qui font que nous enroulons  la marque sous le vent juste derrière elles. Nous leur donnons la victoire !!

Et pour terminer notre première journée, nous nous confrontons à l’équipage anglais de Lucy Mac Grégor (n°1 mondial) qui gagnera le départ et par la même occasion le match.

Nous rentrons au port frustrées, car potentiellement nous pouvions gagner 3 des 4 matches disputés,mais remplies d’espoir car nous avons beaucoup progressé… même dans le petit temps !!!

Lundi 26 avril:

Côté météo c’est le même scénario que la veille: peu de vent. A tel point qu’après avoir attendu sur l’eau, nous rentrons au port pour une attente à terre. Il ne nous reste que 2 matches à courir pour terminer notre Round Robin, l’un contre la suédoise (Brander), l’autre contre une autre anglaise (Archer). Après avoir infligé deux pénalités à notre première adversaire, nous remportons aisément le match. Malheureusement, Katy Archer prendra un petit avantage dès le départ que nous ne parvenons pas à rattraper. Nous franchissons la ligne d’arrivée derrière l’anglaise !!

Au final avec 2 victoires, nous terminons 5èmes de notre poule et entrons dans le groupe Argent. Ainsi, nous disputerons  les places comprises entre 13 et 18.

A suivre…

Prochainement…

avril 16, 2010

Semaine Olympique Française

Hyères du 24 au 30 avril

La bonne nouvelle est tombée hier soir ! Suite à un désistement, une place supplémentaire est offerte à la France.

Nous participerons donc à notre première régate de la saison. Vous pourrez suivre la régate en cliquant sur le lien suivant:  SOF 2010

Un « Elliott » au large du château d’If

mars 21, 2010

C’est en rade sud de Marseille que notre Elliott a tiré ses premiers bords. Nous avons choisi ce beau plan d’eau pour effectuer un stage sous la houlette de Philippe Presti. Pour l’occasion, Cécil nous a rejoint durant quelques jours.

Au programme, séances techniques à bord de l’Elliott mais aussi séances dédiées au Match Race à bord d’ Open 5.7

Petit retour sur notre semaine marseillaise.

Si notre bateau est arrivé à bon port, ce fut un peu plus compliqué pour nos voiles. A quelques heures du début du stage, elles étaient bloquées en douanes faute d’un certificat !!! Heureusement grâce à l’efficacité de Magali et de Françoise du service courrier du groupe SNEF, nous avons pu les récupérer en temps et en heure.

Première journée:

Le bateau prêt, il ne nous reste plus qu’à mettre à l’eau… ce qui n’est pas si compliqué, enfin presque !!!

Nous voilà donc parties à naviguer au près en tribord (cela a son importance, si, si croyez-nous !!), hop un petit virement et là, première surprise, Catherine ne parvient pas à border rapidement son foc !

Le temps d’une fraction de seconde elle pense que son bras droit est défaillant (suite à une précédente blessure) mais il n’en est rien, la poulie winch de foc a juste été montée à l’envers par un ouvrier chinois !!

Nous décidons donc de rentrer au port pour la modifier. Hop on hisse le spi pour rentrer plus rapidement… seconde surprise ! Cette fois, ce sont les poulies winch de spi qui ne fonctionnent pas ! Pauvre Catherine, les chinois ont décidé de lui faire faire un peu de muscu ! La pause « bricolage au port » sera un peu plus longue que prévue.

Seconde journée:

La journée est divisée en deux temps: Match race le matin et technique «en Elliott » l’après-midi.

Nous enchainons départs et parcours durant toute la matinée. Cela nous permet de travailler nos retours ligne et nos layline. Merci à la « Bonne mère » qui veille sur nos laylines (petit clin d’œil pour Anne).

Une petite pause déjeuner. D’ailleurs, nous en profitons pour remercier l’équipe de Picnic Café qui nous a concocté de bons petits repas sains et délicieux. Franchement si vous venez à Marseille, ça vaut le coup d’y passer. Une fois rassasiées (et oui ça creuse le match), on change de support et on retourne manœuvrer autour de bouées.

Troisième journée: Cette fois, c’est en salle que nous la débutons. Au menu, analyse des vidéos, travail tactique… Puis navigation technique, Philippe semble très satisfait de nos progrès quant au maniement du bateau.

Les deux derniers journées de stage nous permettent de revoir, d’enrichir et de perfectionner toutes nos manœuvres.

Nous terminerons la semaine en navigant seules dans la rade… Enfin pas si seules, puisqu’au même moment se déroule une régate, la Massilia Cup, mais surtout nous sommes accompagnées d’une partie de l’équipe du groupe SNEF à qui nous faisons découvrir les joies de l’Elliott.

Nous en profitons pour tous vous remercier pour le soutien que vous nous apportez. C’est avec plaisir que nous vous retrouverons prochainement sur l’eau.

Stages… à Pornichet

janvier 25, 2010

Chaque semaine depuis le début de l’année, nous nous rendons à Pornichet pour participer à des stages d’Elliott aux côtés de l’équipage d’Anne-Claire.  Au programme, manoeuvres, départs et matches… avec Laurence ou Cécil. Il y a encore du travail mais gageons que notre assiduité portera prochainement ses fruits…

Meilleurs voeux pour 2010

janvier 12, 2010

C’est de Pornichet où nous venons d’effectuer notre premier stage de l’année que nous vous adressons tous nos vœux pour 2010.

Cécil Keriel, qui navigue habituellement en J80, a bien voulu nous rejoindre à bord d’un Elliott. Ainsi, nous avons navigué dans des conditions très différentes, au moins en terme de vent, puisque Eole a soufflé entre 2 et 20 noeuds !! Côté température, en revanche ça n’a pas beaucoup fluctué. C’était froid mais malgré tout navigable… enfin pas trop longtemps quand même ! C’est donc dans ces conditions que nous avons enchaîné les manœuvres et poursuivi la découverte de ce bateau.

Petite retrospective 2009…

janvier 9, 2010

Quelques mois après les JO de Pékin, nous apprenions que le Match Race féminin devenait discipline olympique pour ceux de Londres en 2012.  Après une période de réflexion, nous décidions de tenter l’aventure et relever le défi. C’était donc décidé, nous naviguerions à 3 sur un Elliott. Il nous fallait donc trouver une nouvelle équipière. Chose faite en la personne d’Ophélie Théron.

Les Elliott se faisant attendre, nous multipliions les régates de Match Race sur d’autres bateaux, aussi bien en équipage à 3, à 4 ou 5. Au début ce fut difficile, car c’était un peu nouveau avec de nouvelles règles à intégrer. C’est pourquoi, dès le mois d’avril, nous faisions appel à Philippe Presti qui devenait ainsi notre coach.

Très rapidement notre travail portait ses fruits car seulement après quelques semaines de pratique, nous devenions vice-championne de France de Match Racing féminin.

Début Juillet, toujours pas d’Elliott en vue !!! Mais nous apprenions notre sélection tardive pour le championnat d’Europe de Match Race. Il nous fallait rapidement constituer un équipage dans la mesure où nous devions être 5 pour l’occasion. Pas facile, d’autant qu’à la même époque Ophélie nous apprenait qu’elle quittait notre équipage pour rejoindre celui d’Anne-Claire Le Berre. Malgré cela nous, nous participions aux quelques régates d’été mais à chaque fois avec des équipages différents.

L’automne venu, toujours pas d’Elliott ! Alors nous décidions de partir à Hambourg pour participer à notre dernière épreuve de l’année en streamlime (équipage à 4).

Anne rencontrant quelques soucis de santé, le mois de novembre fut un mois de repos forcé. Ce n’est seulement qu’en décembre que nous pouvions tirer nos premiers bords en Elliott dans la baie de La Baule en compagnie d’une nouvelle équipière du nom de Laurence Manfrédi.

A suivre… en 2010.

Suite et fin des aventures allemandes…

novembre 1, 2009

L1005050Ce matin, il faisait tout juste 5 degrés quand nous sommes allées gréer le bateau pour disputer le dernier match contre Morgane Fountaine. Celle qui franchira la ligne la première passera en demi finale.

Au début tout se passe bien jusqu’à ce que la bordure de la voile lâche et attire un peu trop notre attention. Du coup, nous ratons une risée qui propulse Morgane devant nous. Malheureusement malgré tous nos efforts, nous restons derrière tout le match.

La régate ne se termine pas là pour nous dans la mesure où nous devons jouer les places de 5 et 6. Les dés sont jetés, notre adversaire sera Ekaterina Skudina (la russe.. mais si rappelez-vous celle des JO !!). Durant la phase de départ, elle commet une faute qui mérite une pénalité, malheureusement les umpires ne voient pas et décident de lever un drapeau vert (qui signifie aucune faute). Son erreur nous prive d’un bon départ et malheureusement nous perdons le match !! Nous sommes d’autant plus déçues que nous avons tout donné et que le jury reconnait son erreur de jugement mais trop tard !!!

Certes, à cette heure nous sommes un peu déçues mais c’est le jeu… Il nous faut maintenant analyser nos erreurs et tenter de remédier à celles-ci.

Un grand merci à  Cécile Hoffart et à Bénédicte Juhel qui ont bien voulu nous équiper pour l’occasion. Un grand merci aussi à Evi et Klaus pour leur accueil si chaleureux.

Cécile et Bénédicte

En quart de finale

novembre 1, 2009

Désolée pour le petit retard d’information… Revenons donc sur la journée d’hier.

Nous étions assurées d’aller en quart de finale avant même la fin du Round Robin. Terminant 3èmes de notre groupe, nous apprenions qu’il nous fallait rencontrer l’autre équipage français (celui de Morgane Fountaine) en quart de finale (en deux points gagnants).

Malgré un départ gagné, nous avons perdu l’avantage sur notre adversaire à cause d’une mauvaise option (le vent est un peu capricieux sur le lac Alster) et malheureusement nous ne sommes pas parvenues à le reprendre. Résultat nous avons perdu le 1er match. Mais cela n’a aucunement entamé notre motivation et c’est avec beaucoup de détermination que nous avons abordé le second match. Après un très bon départ (encore un !!), nous avons pris la tête du match et n’avons laissé aucune chance à notre adversaire. Cette fois le point est pour nous, ce qui fait un partout.

Mais le soleil se couchant tôt à Hambourg, nous n’avons pas pu disputer le troisième match qui devait  nous départager !! Nous avons donc profité pleinement de notre « dîner en bateau mouche » organisé par le club…