Posts Tagged ‘Anne Le Helley’

JO 2008 : J-3 pour la voile, communiqué FFV, interview d’Anne Le Helley

août 7, 2008

Pour lire l’intégralité du communiqué FFV réalisé par Effets Mer, cliquer sur l’image pour y accéder sur le site Internet de l’équipe de France de voile.

Yngling :

Anne le Helley est la barreuse du Yngling français (quillard mené par trois équipières), une série qui avec le Finn va avoir l’honneur d’ouvrir les compétitions nautiques ce samedi 9 août à 13 heures.

Ce sont les deuxièmes JO pour Anne qui avait décroché une belle 5ème place à Athènes. Elle est cette fois accompagnée de Julie Gerecht et Catherine Lepesant et entraînée par Bertrand Dumortier.

On trouve 15 bateaux concurrents dans cette série dont les équipages britanniques,  américains, grecs, allemands et norvégiens sont les grands favoris. Anne nous donne ses impressions à quelques jours de son entrée en compétition.

Comment te sens-tu à quelques jours de ton entrée en compétition ?

« Nous venons de déterminer le choix définitif de nos voiles d’avant, foc et spi. C’est une bonne chose car cela nous enlève nos derniers doutes. Ce mercredi nous débutons la jauge (à l’inverse d’autres monotypes strictement identiques comme le Laser, des séries comme le Tornado, Star et Yngling permettent quelques différences notamment en matière de voile ce qui nécessite de vérifier qu’ils « rentrent » bien dans la jauge de chacune des classes) ce qui constitue un peu notre entrée en compétition et puis vendredi ce sera la première régate officielle d’entraînement. On y sera ! A Athènes je vivais un rêve. Cette fois c’est différent, je me sens prête. Il reste un peu de stress mais c’est une bonne chose. Nous avons pas mal travaillé l’aspect mental lors d’un stage de 3 jours dans le Jura cet été avec notre préparateur mental Bernard Flavien et Sylvain Guillaume, double médaillé en ski nordique et cela a été très bénéfique ».

Et techniquement ?

« Nous sommes là depuis 10 jours ce qui nous a permis dans un premier temps de bien récupérer du voyage et de suffisamment s’entraîner pour améliorer notre  fluidité dans les manœuvres et du coup gagner en confiance.  Question vitesse on a navigué à côté de la grecque (Sofia Bekatorou, championne olympique à Athènes en 470) et on marchait plutôt bien donc c’est également bon pour la confiance ».